Découvrir

Pêcher, c’est simple! C’est retourner aux sources et apprivoiser le majestueux fleuve St-Laurent. C’est explorer les magnifiques lacs et rivières du Québec et découvrir l’incroyable diversité de poissons qui s’y cachent.

C’est aussi ça la pêche

La pêche c’est beaucoup plus que du poisson. C’est un monde de possibilités qui s’ouvre à nous!

Témoignage

L’essayer c’est l’adopter

Un père de famille qui n’aimait pas la pêche reçoit une invitation qu’il ne peut refuser.

Découvrez son histoire

Expérience

Escapades ZEC

4 équipes d’ambassadeurs se lancent dans l’exploration des 63 zecs du Québec.

Suivez-les

Événement

Fête de la pêche 2019

Du 7 au 9 juin prochain, initiez-vous sans tracas aux plaisirs de la pêche.

En savoir plus

La pêche c’est… vrai ou pas?

Parce que les histoires de pêche peuvent parfois paraître un peu… enjolivées, brisons enfin quelques mythes!

La pêche ça coute cher

Faux

Pas besoin de partir 2 semaines et de prendre l’avion pour le nord pour profiter des plaisirs de la pêche! Faire un petit arrêt au fleuve et lancer sa ligne en revenant du bureau, ou encore, pêcher à gué sur le bord d’un lac un samedi matin avec les enfants, c’est bien suffisant pour prendre un bon bol d’air et se vider la tête.

Et côté matériel, pas besoin non plus de casser votre cochon! Oubliez les sonars, bateaux et gros moteurs à gaz! Tout ce qu’il faut pour aller pêcher, c’est une canne, quelques leurres et quelques hameçons et un permis de pêche. Et ça tombe bien : le prix du permis général a justement été revu à la baisse ce printemps.

Et puis, si vous voulez essayer la pêche, mais que vous hésitez à acheter un permis pour la saison, voici un petit truc : durant la Fête de la pêche, tous les résidents du Québec peuvent pêcher sans permis. Mettez ces dates à votre agenda : les 7, 8 et 9 juin prochain, on célèbre les 20 ans de la Fête la pêche!

La pêche c’est pour les mononcles

Faux

En fait, c’est un peu vrai, mais ce n’est pas ce que vous croyez. C’est sûr qu’il y a des « mononcles », à la pêche! À part ça, ce sont souvent eux (et les grands-papas!) qui initient les plus jeunes à la pêche. C’est en partie pour ça qu’ils seront de plus en plus, moins en moins seuls!

Au fond, il y a autant de types de pêcheurs que de truites dans les lacs du Québec : femmes, enfants, hommes, jeunes adultes, gangs de filles, gangs de gars, familles, en voulez-vous, en v’là! Voici un échantillon de certains spécimens connus et très diversifiés :

La lune influence la qualité de pêche

Vrai

Lors des nuits de pleine lune, la luminosité est si importante que la faune se comporte parfois comme en plein jour. Les poissons se mettent soudainement à se remplir la panse en pleine nuit ce qui fait qu’au petit matin, lorsque vous lancerez votre ligne à l’eau, ils ne seront pas tellement en appétit…

Heureusement, l’inverse est aussi vrai. Lors des nouvelles lunes, lorsque les nuits sont très sombres, les poissons sont peu actifs. Au matin, votre appât sera beaucoup plus alléchant.

Découvrez d’autres mythes sur la pêche sur le site de la SÉPAQ.

On n’a pas le temps pour pêcher

FAUX

Aujourd’hui, la vie va vite. Court d’un bord, court de l’autre, ce n’est pas mêlant, nos agendas sont remplis comme celui d’un président américain! Entre le travail, la partie de soccer du petit dernier, le rendez-vous chez le dentiste et les tâches ménagères, la pêche peut sembler bien compliquée à ajouter à l’horaire.

Et pourtant! Plusieurs vous le diront, non seulement la pêche vous permet de déconnecter et de prendre une pause de ce rythme effréné, mais c’est l’activité parfaite pour passer du temps de qualité avec vos proches.

Et puis, pas besoin de partir en excursion pour 10 jours pour aller à la pêche. Le Québec est parsemé de beaux territoires couverts de petits et grands cours d’eau pas très loin de chez vous. Sans compter les magnifiques parcs nationaux, réserves fauniques, zecs, et pourvoiries situés à moins d’une heure qui demandent juste à se faire découvrir le temps d’une journée.

La pêche c’est juste en pleine nature

Faux

On entend souvent des gens dire que la pêche ce n’est pas pour eux parce qu’ils vivent en ville. C’est vrai qu’en plein coeur du centre-ville de Montréal, à moins d’être un arnaqueur, il n’y a pas beaucoup de poissons à attraper…

Mais pour pêcher, pas besoin d’être entourée de grosse nature sauvage et de faire des kilomètres de route rocailleuse en VUS. La pêche urbaine, ça existe et c’est accessible! Il vous suffit d’un plan d’eau où il y a du poisson (la base!) et où la pêche est autorisée. Ajoutez à cela un accès pour y lancer votre ligne comme un quai municipal, une berge ou une descente et vous voilà fin prêt pour pêcher!

Un coup d’œil à la carte Allons pêcher vous convaincra!

On pêche quoi?

Avant d’aller pêcher, vaut mieux savoir ce qui pourrait s’accrocher au bout de votre ligne…

Fiche Perchaude
La populaire truite mouchetée
Fiche Truite mouchetée
L'opulente truite grise
Fiche Truite grise
Le magnifique saumon
Fiche Saumon
L'exquis doré jaune
Fiche Doré jaune
Le combatif brochet
Fiche Brochet

On pêche quoi?

Avant d’aller pêcher, vaut mieux savoir ce qui pourrait s’accrocher au bout de votre ligne…

Fiche Perchaude
La populaire truite mouchetée
Fiche Truite mouchetée
L'opulente truite grise
Fiche Truite grise
Le magnifique saumon
Fiche Saumon
L'exquis doré jaune
Fiche Doré jaune
Le combatif brochet
Fiche Brochet